FANION & INSIGNE DE LA 2EME ESCADRILLE

DEFINITION HERALDIQUE

"Figure du Petit Prince de Saint-Exupéry sur un écu d'argent renversé"
Insigne homologué sous le numéro A-819.
Le fanion
Insigne métal
Ecusson tissu

SYMBOLIQUE

Saint-Exupéry a écrit que son Petit Prince apparut sur une montagne où l'homme n'a jamais posé le pied. Il existe dans les monts des Ksours des plateaux aux parois verticales, sortes de tables pratiquement inaccessible, et ces monts ressemblent à ceux que Saint-Exupéry a décrit. L'aspect désolé de la région de la Mécheria, l'évocation de ces paysages ont fait naître l'idée de donner à l'escadrille le Petit Prince pour emblème.

Le LTT DRAPIER, commandant l’EALA, demande à Drago le 11 février 1958 la réalisation d’un insigne à partir d'un dessin du Petit Prince. Drago propose deux maquettes à son nouveau client. Elles se distinguent par leur pourtour, un écu inversé pour la maquette A, un triangle pour la B.
L’unité choisit la maquette A mais s’en voit refuser l’homologation. Le commandant de l’EALA décide alors de passer outre et commande 200 insignes de modèle courant. Ils sont livrés en juillet 1958. Drago offre deux insignes en argent à l’occasion de ce tirage.Une deuxième commande de 200 est livrée en octobre 1959. Elle était accompagnée d’un nouvel insigne en argent. Une troisième commande de 200 est livrée en juillet 1960 (1ère escadrille de l’EALA 3/5). Elle était accompagnée d’un nouvel insigne en argent.

  Les homologations du fanion de l’escadrille et de l’insigne d’escadron exigent celle de l’insigne du Petit Prince. Un nouveau dossier est transmis au Service Historique en août ou septembre 1960. Le projet est finalement accepté et homologué le 13 octobre 1960.

Il a été repris en 1993 par la deuxième escadrille de l’ER 01.033 ‘Belfort’.

HISTORIQUE

L'Escadrille d'Avions Légers d'Appui 9/72 est officiellement crée le 15 août 1956, suite à l'instruction ministérielle IM 7149 du 14 août 1956. L’escadrille sera équipée de North American T-6 Texan, et dotée de douze appareils, dont deux en volant. Elle est rattachée :

Elle sera parrainée par la 5ème Escadre de Chasse et son lieu de stationnement prévu est Orléansville. A cette date, aucun personnel ne semble avoir encore rejoint.
Le 31 août 1956, cinq pilotes de l'EALA 2/72 sont mutés à la 9/72.

En octobre 1956, l’escadrille se déplace de La Reghaia à Djelfa, puis s'installe à Méchéria. Le secteur de travail de l’escadrille s’étend sur la plaine et les monts des Ksours, de la frontière marocaine au Géryvillois inclus. S'en suivent nombre de détachements sur des terrains extérieurs :

  Le 30 novembre 1959, l'EALA 9/72 est dissoute sur le terrain de Méchéria. Le lendemain 1er décembre 1959, la première escadrille de l’EALA 3/5 est constituée à partir des éléments de la 9/72 dont elle reprend les traditions et l’insigne.

L'EALA 3/5 est dissout le 30 septembre 1962.

LE PETIT PRINCE AUJOURD'HUI