Lahr-Hugsweyer

Du Cognac au Riesling...

1957-1961

A l'aube de 1957, le 1/33, de retour de Chypre, n'a plus en comte que 8 RF-84 F. Il va recompléter son effectif à 14 avions le 3 janvier auprès du 3/33 "Moselle". Le 23 février, le total est porté à 17 avions, toujours en provenance du 3/33.

Les rumeurs se confirment : il y a du déménagement dans l'air !
Le 1er juillet 1957, le déménagement de l'escadron sur la BAO 139 de Lahr-Hugsweyer se précise avec le départ d'un échelon précurseur. Deux semaines plus tard, le 17, les 18 avions de l'escadron quittent définitivement Cognac pour la plate-forme allemande.

  Pendant quatre ans, l'escadron va vivre au rythme des exercices et manoeuvres, tant au sein de l'Armée de l'Air que de l'OTAN, des concours Royal Flush (où le 1/33 se distinguera à plusieurs reprises, allant jusqu'à remporter la première place au classement par équipes), des échanges inter-escadrons avec les partenaires européens, des détachements mensuels à Boufarik et Ouargla, dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre en Algérie et de la participation de pilotes à l'E.A.L.A 11/72 stationnée à La Reghaia, également en Algérie.  

Le moral et la mécanique ne seront pas épargnés :

Le 7 août 1957, le commandant LAPICHE, à la suite d'une panne électrique totale, engage la barrière qui ne fonctionne pas. L'avion, le n° 054 (décidément !), sort de la piste, et s'arrête, roulette de nez fauchée (encore !). Il est endommagé au 3ème degré. Le 21 octobre, au cours de son premier vol sur RF-84 F, le sous-lieutenant ROUCHON est victime d'une explosion réacteur. Il s'éjecte aux environs de 15000 pieds, le parachute s'ouvre automatiquement et il tombe... dans le Rhin où un marinier le repêche sain et sauf. L'avion s'écrase à proximité d'une maison sans causer de gros dégats.

Pour changer un peu, l'escadron reçoit le 3 décembre 4 RF-84 F du type 46-RE, améliorés par rapport au 26-RE : double circuit hydraulique pour les servitudes et les commandes, freins équipés de ministop, et parachute d'atterrissage.

L'escadron est à l'honneur: l'équipe du 1/33 remporte la victoire de l'épreuve "courte distance" lors de l'exercice Royal Flush VI. Cette compétition interalliée a rassemblé à Beauvechain (Belgique) toutes les unités de reconnaissance de l'OTAN.

Après ce succès et le détachement mensuel de Boufarik, l'ERT 1/33 prépare son nouveau démanagement : le 5 juin, il commence à se mettre en place sur la BAO 116 de Luxeuil-St Sauveur. Le 7 juin, le 3ème échelon routier quitte le dernier la base de Lahr.