Le F-84 G Thunderjet

De l'éclair au tonnerre...

1952-1955

  Le 29 août 1952 la 33ème Escadre de Reconnaissance reçoit ses cinq premiers F-84 G 16 RE. Ils sont suivis par cinq autres le 6 septembre, et 2 autres encore le 8. Le GR 1/33 débute son entraînement sur "Thunderjet" le 17 septembre, en semant un vent de panique dans la population locale peu habituée au sifflement des jets.

Après les inondations de novembre, c'est la première campagne de tir sur avions à réaction à Cazaux. A son retour, le 20 décembre, une des machines est accidentée à l'atterrissage, train fauché.

  Profil couleur d'un F-84 Thunderjet portant le premier style d'immatriculation.

Cette mutation s'accompagne d'un changement d'appellation en février 1953. Désormais le groupe s'appellera :

"ESCADRON DE RECONNAISSANCE TACTIQUE 1/33 BELFORT"

La fin de l'été s'assombrit : le sous-lieutenant SAGET accidente son n°263 au décollage et s'en sort indemne le 12 août, tout comme le lieutenant LOYER, le 24, à l'atterrissage à bordeaux. Le sous-lieutenant DUNK aura moins de chance : il heurte une ligne à haute tension à Lissac, au sud de Brive, au cours d'un exercice de vol rasant, le 6 octobre, et se tue.

En 1954 commencent les détachements sur la base de Lahr. En août, les avions s'équipent de "tip-tanks" photo (bidons de bouts d'ailes).